© Disneyland Paris

“it’s a small world” vous emmène autour du monde, en 10 minutes ! À bord de votre croisière, vous emprunterez la Voie des Sept routes maritimes pour visiter le monde, les pays, les populations et les cultures, sur les sept continents !

C’est l’occasion, au cœur de Disneyland Paris, d’apercevoir :

  • L’Afrique
  • L’Amérique du Sud
  • L’Amérique et le Canada
  • L’Antarctique
  • L’Asie
  • L’Australie et les îles du Pacifique Sud
  • L’Europe de l’Est
  • L’Europe occidentale
  • Les Îles britanniques
  • Le Moyen-Orient
  • La Scandinavie.

“it’s a small world” est une attraction de type croisière tranquille/dark ride. Elle contient 24 bateaux de 22 personnes, 281 poupées audio-animatronics, 48 jouets et 247 accessoires animés.

D’où vient “it’s a small world”

Initialement, “it’s a small world” a été créé par Walt Disney, en soutien à l’UNICEF, à l’occasion de l’Exposition internationale de New York en 1964 et 1965. Elle a été tellement appréciée pendant ces deux ans, qu’elle a été ramenée en Californie, au Parc Disneyland pour être ouverte aux visiteurs en 1966.

À Disneyland Paris, “it’s a small world” a été recréé, avec en plus le continent nord-américain qui était absent de la version originale. Il s’agit d’une attraction phare Disney, c’est pour cela qu’on la retrouve dans tous les Parcs Disney.

© Disneyland Paris

Des artistes épatants

“it’s a small world” est une véritable œuvre d’art.

Le décor est une véritable explosion de couleurs, fabriqué avec du tissu, du papier mâché et des paillettes. L’absence de murs au sein de l’attraction parcourue en bateau montre qu’il n’y a aucune frontière entre les pays et les populations. Ce style visuel est une œuvre de Mary Blair.

L’attraction se compose de 300 enfants en tenue traditionnelle. Ces tenues ont été créées par Alice Davis et Marc Davis, avec de véritables matières utilisées dans les régions concernées. Ainsi, les poupées indiennes sont habillées de véritable soie pour les saris, et les poupées écossaises portent de la laine véritable.

La chanson a été composée par Robert B. Sherman et Richard M. Sherman, connus pour avoir créé de nombreuses chansons et musiques pour les films Disney, comme Mary Poppins. À l’origine, Walt Disney voulait que les enfants chantent leur hymne national, ce qui aurait été prise de tête pour les visiteurs. C’est pour cela que les enfants chantent tous une même chanson, mais en leur langue maternelle.

© Disneyland Paris

Le monde est petit, et nous sommes tous les mêmes

Au final, “it’s a small world” est un peu la cerise sur le gâteau de Fantasyland : on y retrouve toutes les nations rassemblées en un seul et même endroit, chantant la même chanson, connue internationalement. Cette attraction est idéale pour un voyage de paix et de fraternité autour du monde. Peu importe notre culture, notre couleur de peau, notre sexe et nos passions, nous sommes tous les mêmes.

À savoir

  • Temps d’attente : 20 à 60 minutes
  • Plaît principalement : aux jeunes enfants, mais pas seulement
  • Places côte à côte : jusqu’à 5 personnes
  • Taille minimum : aucune
  • Femmes enceintes : accessible
  • Fastpass : non
  • Single rider : non
  • Moments de magie en plus : non